Fédération du Rhône

Fédération du Rhône
Accueil
 
 
 
 

Le «petit pédé» et les gros cons...

«Enculé», «sale clebs», «traînée»... Chaque jour, 
Ian Brossat reçoit des bordées d’injures homophobes. 
L’élu parisien 
a décidé de porter plainte.

Il reçoit des insultes homophobes depuis des jours, des semaines, et même des mois. Une déferlante d’insultes, adressées sur Twitter ou directement par courrier. Ian Brossat n’avait, jusqu’ici, jamais répliqué. « Il faut répondre par le mépris et l’ignorance suffisait », se disait l’adjoint PCF à la maire de Paris. Mais le 5 avril dernier, en ouvrant son courrier, l’élu communiste s’est dit « trop c’est trop ».

Un petit message manuscrit, accompagné d’une photographie de la présidente du FN. « Vite Marine ! La seule à vous enculer, toi le petit pédé. » Idem sur Twitter. Même en 140 signes, l’ignominie semble sans limites. « Tu te fais enfiler comme un clebs, tu te crois normal, sale misogyne ? » « Pas de respect pour ces choses indiformes (sic), non humaines, 2 cerveaux dans le calbard.. jlaisse pas le pouvoir aux chiens. » « Le jour où je te plie ta sale gueule de petite traînée, c’est avec mes mains. » Ian Brossat portera plainte d’ici la fin de la semaine. « Je ne le fais pas pour moi, tient à préciser l’élu, mais pour tous ceux qui hésitent à le faire, ou ceux, surtout, qui n’ont pas les moyens de se défendre. »

Une démarche saluée par Yohann Roszéwitch, de SOS Homophobie : « Les plaintes pour des agressions sur Internet sont encore trop rares. » Les manifs d’opposants au mariage pour tous ont décuplé le déferlement de haine, en particulier sur les réseaux sociaux. L’association a enregistré l’année dernière une explosion des agressions homophobes (+ 78 %). Elles ont également triplé sur la Toile. « Beaucoup ignorent encore qu’une injure homophobe, y compris sur Internet, est condamnable », ajoute Yohann Roszéwitch. Tout auteur d’un tel acte encourt 45 000 euros d’amende et un an de prison. « Mais c’est surtout par l’éducation, à l’école, dès le plus jeune âge, insiste Ian Brossat, que l’on pourra prévenir et lutter contre l’homophobie qui relève des mêmes logiques que le racisme, qui s’exprime aujourd’hui dans notre société. »

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.